Posted: Updated:

Ingénieure de formation, Bénédicte Vignoboul est Business developer énergies renouvelables au sein d’Uniper France. Elle nous présente ses missions dans le domaine pointu et très concurrentiel de l’agrégation de production électrique d’origine renouvelable.

Vous avez rejoint Uniper France en 2018 en tant que Business developer énergies renouvelables : concrètement, en quoi consiste votre mission ?

Je suis en charge de l’agrégation des énergies renouvelables, autrement dit, je joue un rôle d’intermédiaire entre les producteurs d’énergie et les marchés de l’énergie ou les grands consommateurs d’électricité. Le contenu de cette mission est varié : il s’agit à la fois de prospecter de nouveaux clients, de préparer des offres et des contrats, d’imaginer de nouveaux services et des innovations différenciantes, ou encore de s’assurer de la mise en œuvre du contrat opérationnellement.

Cela suppose de bien connaître tous les acteurs du secteur… Quel a été votre parcours avant de rejoindre Uniper ?

J’ai su rapidement que je voulais travailler dans le secteur de l’énergie pour la pluralité de ses enjeux, aussi bien sociétaux, qu’économiques, écologiques ou industriels. Je suis convaincue que l’énergie est l’enjeu du XXIe siècle. J’ai donc intégré une école d’ingénieurs, GrenobleINP-ENSE3 (École d’ingénieurs pour l’Eau, l’Énergie et Environnement), spécialisée dans ce domaine, puis suivi le mastère spécialisé Optimisation des Systèmes Énergétiques des MinesParisTech.

Une fois diplômée, j’ai rejoint l’entreprise Energy Pool, spécialisée dans le pilotage des flexibilités de consommation électrique. Mes différentes missions m’ont permis d’acquérir une vision plurielle et transverse de ce secteur et de rencontrer l’ensemble de ses acteurs, du fournisseur au consommateur.

Quels sont vos « défis au quotidien » ?

Il faut être visible dans un monde très concurrentiel, proposer des offres compétitives, mais mesurées, et qui pourront être mises en pratique par nos services (comme la Facturation ou le CODAP, par exemple). Cela suppose de bien connaître le marché, d’être à l’écoute de chaque client et prospect, pour comprendre leur projet et les contraintes auxquelles ils sont soumis. Et bien sûr, cela suppose de connaître les métiers d’Uniper, et de travailler main dans la main avec d’autres équipes, en particulier les équipes Juridique et Pricing pour proposer des offres qui tiennent la route, tant contractuellement que financièrement.

Vous rappeliez que le domaine de l’agrégation énergétique est « très concurrentiel » : comment arrivez-vous à faire la différence ?

Uniper se démarque de la concurrence en proposant à ses clients des services innovants et en garantissant une expertise des marchés de l’énergie, qui permettront aux clients de valoriser au mieux leur production. Par ailleurs, nous leur garantissons une flexibilité contractuelle et opérationnelle.

Qu’est-ce qui vous plaît dans votre métier ?

Travailler sur un sujet concurrentiel est stimulant : il faut sans cesse se remettre en question et imaginer comment apporter plus de valeur ajoutée à nos clients. Cela nécessite d’être à la fois créatif et rigoureux, car nos interlocuteurs sont des experts dans leur secteur. C’est passionnant et j’ai le sentiment de participer à l’élaboration des logiques des marchés de l’énergie du futur !

© AdC – Agence de Contenu
Publications similaires

Fabien Riefer a su trouver sa place : passionné par les machines et la technique, il est...

Pour Pierre-Jean Delhoume, travailler dans le secteur de l’énergie est « une évidence ». Ingénieur...

Pierre Lugan, est chargé Approvisionnement Biomasse pour la centrale de Provence. Son objectif est...