Posted: Updated:

Pour Pierre-Jean Delhoume, travailler dans le secteur de l’énergie est « une évidence ». Ingénieur généraliste, il a prolongé sa formation avec un Mastère spécialisé dans l’énergie, puis a travaillé dans le conseil pendant six ans au sein du groupe CGI. En janvier 2017, il rejoint Uniper en tant que responsable des Services énergétiques. Il nous présente ses missions.

Quelles sont les missions d’un responsable des Services énergétiques ?

Comme tout collaborateur de l’équipe Business Development, je suis chargé de développer de nouvelles offres et de nouveaux services qui se situent au-delà de la fourniture d’énergie. En ce qui me concerne, je me concentre sur les services énergétiques et, globalement, on peut dire que ma mission consiste à concevoir puis proposer à nos clients des solutions leur permettant d’optimiser leur consommation énergétique, autrement dit de faire des économies d’énergie.

Quelles solutions leur proposez-vous ?

Nous en avons développé quatre. La première concerne l’efficacité énergétique. Nous proposons à nos clients des services pour identifier leurs gisements d’économie d’énergie et les exploiter, grâce à différentes techniques comme la récupération de la chaleur ou l’isolation, par exemple.

Nous pouvons également leur conseiller d’installer des centrales photovoltaïques dans leur site (sur une toiture, dans un parking, etc.). L’énergie produite pourra alors être soit revendue, soit autoconsommée. Depuis peu, nous proposons également à nos clients d’acheter directement leur électricité verte auprès des producteurs d’éolien ou de solaire. Ces PPA (Power Purchase Agreements) sont encore très innovants en France : le client achète pendant un minimum de 10 ans (voire 15 ou 20) une certaine quantité d’énergie vendue à un prix initialement fixé. Il est donc certain d’acheter sa ressource à un prix sécurisé tout au long de cette période. Il s’agit, de surcroît, d’une énergie 100 % verte.

Quelles sont les deux dernières offres ?

La troisième est l’offre flexibilité. L’enjeu est ici de valoriser la flexibilité de consommation de nos clients grâce à l’effacement de consommation. Pour cela, nous repérons les possibilités de réduction de consommation, nous facilitons leur mise en œuvre ainsi que le versement d’une rémunération lorsqu’ils ont diminué leur consommation aux heures où le réseau est en tension. La quatrième offre porte sur le data et la gestion de données : nous proposons à nos clients d’installer sur leur site un logiciel capable d’agréger l’ensemble des données qui y sont collectées (et qui concernent aussi bien le comptage d’électricité, que l’eau, le gaz, etc.). Ces informations permettront de cerner les vrais facteurs de la consommation pour, in fine, faire de la prédiction de la consommation, et repérer les possibilités d’économie d’énergie.

Certaines de ces solutions sont des solutions internes et d’autres sont proposées en partenariat avec des tiers : dans ce dernier cas, notre rôle est d’identifier les opportunités chez le client, puis nous accompagnons notre partenaire dans la mise en place de la solution.

Ces offres couvrent un champ très vaste, à quel moment de leur élaboration intervenez-vous ?

Je travaille en amont et j’effectue pour cela un gros travail de veille. Mon objectif est de suivre l’évolution technologique et réglementaire du secteur, pour rester à l’affût des opportunités que nous pouvons concrétiser pour nos clients. Pour cela, le dialogue avec le service réglementaire d’Uniper est très important. Je développe également de nouveaux partenariats (avec des partenaires déjà connus ou de nouveaux que j’ai repérés) et, en collaboration avec notre service juridique, je contractualise nos relations.

Enfin, je forme les équipes commerciales qui vont à la rencontre des clients. Je leur présente nos services, leur valeur ajoutée ; je leur donne les clés pour qu’ils sachent détecter les besoins du client et proposer les solutions permettant d’y répondre.

De la veille à la contractualisation, en passant par la proposition d’offres… la teneur de vos missions est variée. Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre métier ?

Cette diversité, précisément. Par ailleurs, le secteur énergétique est en lui-même passionnant à l’heure où la problématique environnementale se pose avec beaucoup d’acuité. J’ai l’impression de travailler dans un secteur d’avenir et en pleine mutation. C’est, bien sûr, particulièrement stimulant.

© AdC – Agence de Contenu
Publications similaires

Fabien Riefer a su trouver sa place : passionné par les machines et la technique, il est...

Pierre Lugan, est chargé Approvisionnement Biomasse pour la centrale de Provence. Son objectif est...

Pierre angulaire entre Uniper et les pouvoirs publics, Sivane Soumagnac se reconnaît deux grands...